15873326_1698097857187244_270895333047132139_n
15894301_1698140667182963_4270406279708969038_n

Découvrez

NOTRE HISTOIRE

La RDC a ratifié la Convention pour l’élimination de toutes les formes de discriminations à l’égard de la femme en 1985 ainsi que la Convention relative aux droits de l’enfant en 1990.Elle dispose d’un Code de la famille depuis 1987 et d’une Constitution qui prône la primauté des droits humains. En outre, elle a adhéré aux recommandations des grandes Conférences africaines et mondiales sur les droits humains, dont celles du Sommet Mondial pour les Enfants. Malgré l’existence de ces textes, l’enfant connaît une situation difficile en RDC.Cette situation est devenue plus difficile encore avec la crise économique et surtout avec les guerres de 1996 et de 1998-2001 qui ont entraîné le déplacement de près de 2,4 millions de personnes (OCHA, 2002), l’accroissement de la fréquence des violences,… le recrutement des enfants dans les milices armées (RDC, UNICEF, ASEF, 2003) et la diminution de l’offre des services sociaux. Le seuil national de pauvreté est inférieur au seuil international de 1 dollar par personne par jour. Il est de 0,72$ par personne jour. Par rapport à ce seuil national, la proportion des enfants souffrant de la pauvreté monétaire est de 56,6% alors que par rapport au seuil international, cette proportion est de 76,6%. Du fait de ce niveau élevé de la pauvreté des enfants, les ménages ayant des enfants sont généralement plus pauvres que ceux qui n’en ont pas, soit 73,6% contre 71,3%.
Des femmes vulnerables ,victimes des conflits armées au Congo et filles-mères.Ce dernier sont confrontées a des difficultés d’accès aux financements, le manque de services d’accompagnement, une réglementation inadaptée, les préjugés sociaux, de lourdes responsabilités familiales et un faible niveau d’instruction sont les principaux obstacles chez les femmes en République Démocratique du Congo . Vivant dans l’un
des pays désormais classé parmi les plus pauvres du monde malgré un incroyable potentiel économique mais , culturel et humain, cette dernière doit en plus faire face aux ravages provoqués par l’effondrement par les trop nombreux conflits armés qui ensanglantent le pays depuis plus de dix ans .L’Organisation a pensé de mener une lutte pour une prise de conscience des difficultés rencontrées par les femmes et enfants en encouragent le respect de la diversité en incluant la promotion active des droits des lesbiennes, des femmes bisexuelles et des personnes trans, les adolescentes et les jeunes femmes, les femmes vivant avec le VIH / sida, les femmes autochtones, les femmes migrantes, les travailleuses du sexe, les femmes pauvres, les femmes issues de minorités ethniques ou religieuses et les femmes handicapées afin d’obtenir la paix ,le bien-être ,garantir la dignité de l’être humain pour un future meilleur dans un pays où la guerre et ses conséquences ont fait plus de six (6) millions de morts

Nos

OBJECTIFS

– CAPACITY BUILDING

Donnez-vous à un poisson ou enseignez-lui à pêcher?

Notre organisation descend fermement sur le côté “enseigner” les projets de développement durable necessaire aux femmes d’ acquerrir des connaissances dans le processus avec objetifs de soutenir les communautés dans l’autosuffisance financière.

  • AGRICULTURE ET SECURITÉ ALIMENTAIRE

Cibler les femmes rurales avec des interventions visant à améliorer les rendements, les revenus et les pratiques nutritionnelles pour renforcer la capacité du pays à s’alimenter et sa capacité à financer éventuellement l’alimentation du reste du monde.

  • SANTÉ ET VIH/SIDA

Sur presque toutes les mesures – des taux de mortalité infantile et maternelle, de la malnutrition, du VIH et du SIDA et des décès par des maladies évitables. La République Démocratique du Congo présente les problèmes de santé les plus graves au monde mais a le moins de ressources pour les résoudre.

Nous organisation promove la santé avec des interventions communautaires axées sur le renforcement des capacités en luttant contre les maladies tropicales, la santé maternelle et infantile, le VIH et le sida, les orphelins et les enfants vulnérables, la santé génésique, La tuberculose ou le paludisme.

  • CAPACITY BUILDING

Donnez-vous à un poisson ou enseignez-lui à pêcher?

Notre organisation descend fermement sur le côté “enseigner” les projets de développement durable necessaire aux femmes d’ acquerrir des connaissances dans le processus avec objetifs de soutenir les communautés dans l’autosuffisance financière.

  -Promouvoir le développement économique et social, en aidant à lutter contre la pauvreté.

  -Renforcer les liens fraternels entre les personnes des différentes nationalités.

  -Veiller aux respects de droit de l’homme.

  – L’assainissement du milieu.

Nos

MISSION

Nos missions :

–  Eradiquer la pauvreté

La République Démocratique du Congo est l’un des pays le plus pauvre au monde puisque plus de 70 % de sa population vit en dessous du seuil de pauvreté. Une grande partie de la population vit donc avec moins de deux dollars par jour. Le revenu national brut par habitant s’élève à 160 dollars par an.

–  Garantir l’accès aux soins de Santé pour les plus pauvres et nécessiteux.

Le taux de mortalité infantile en RDC est de 199‰ ce qui est extrêmement élevé et l’espérance de vie (48 ans) est l’une des plus basses enregistrées au monde.

-Lutte Contre le VIH/SIDA et  l’Accès du soin de Santé de Lesbienne , Bisexuelle et Trans séropositif

La RDC est l’un des pays les plus affectés par le VIH de la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. L’épidémie du VIH/Sida en RDC est du type généralisé avec une prévalence dans la population générale de 1,2 % et de 1,8 % auprès des femmes enceintes fréquentant les services de consultation prénatale. Le nombre de personnes de vivant avec le VIH est estimé à 381 187 dont 42 145 enfants de moins de 15 ans et 224 673 femmes
– La couverture des services reste faible et inégale au sein des couches de la population méritant une attention particulière.
-Enfants de moins de 15 ans : 20 % des décès sont enregistrés parmi les enfants de moins de 15 ans avec un faible accès au dépistage précoce et au traitement ARV pédiatrique 17 %.
– Nouvelles infections chez les jeunes femmes (15-24 ans): 38 % des nouvelles infections sont enregistrées chez jeunes femmes en âge de procréer et 83,2 % n’ont jamais effectué de test VIH

La RDC est l’un des pays où la population est la plus touchée par le virus du Sida. Cette problématique touche directement les enfants puisqu’environ 930 000 enfants sont actuellement des enfants orphelins du sida. Ces enfants qui n’ont alors plus de famille se retrouvent dans les rues : ceci accroit le risque de propagation du Sida.

L’accès aux soins et notamment aux vaccinations reste problématique étant donné les faibles moyens accordés aux hôpitaux et le manque d’information de la population.

Ces lacunes ont entrainé la réapparition de la polio en RDC nécessitant la mise en place par l’Organisation Mondiale de la Santé d’une vaste campagne de vaccination pour 12 millions d’enfants de moins de 5 ans.

– Garantir l’accès á l’Education pour tous.

Parmi les adultes, plus de la moitié de la population n’a jamais été scolarisée ou n’est pas allée au-delà du cycle primaire. Seuls 50% des enfants de 6 à 11 ans vont à l’école primaire.

– Lutter contre les violences faite  à la Femme.

L’une des conséquences dramatiques des conflits armés en RDC est la pratique aujourd’hui banalisée du viol que ce soit envers les femmes, les enfants ou encore les hommes. La pratique des violences sexuelles dans ce conflit armé se distingue des autres crimes par son ampleur et sa cruauté.

L’ONU a notamment précisé que le viol était aujourd’hui considéré comme une arme de guerre. En effet, les viols sont utilisés en RDC comme une arme de destruction des populations.

Ces viols qui entrainent des traumatismes émotionnels et psychologiques, engendrent également le risque de contracter des maladies sexuellement transmissibles mais aussi des grossesses non désirées.Les filles et les jeunes femmes sont violées (selon une étude de l’ONU. On parle de 1.152 femmes violées par jour soit 48 viols par heure).De nombreux bébés et de jeunes filles sont victimes d’actes barbares qui affectent la communauté congolaise et font honte à notre humanité commune .Les enfants sont enlevés au domicile familial, amenés en brousse puis violés et abandonnés pour être retrouvés ensuite avec de sérieuses lésions gynécologiques liées aux violences sexuelles subies.

Vision :

Créer un impact rapide et vital sur le bien-être de la population en précarité ou victime enfin de réduire considérablement la pauvreté, la violence et participer au développement du pays.

Devise :

Compassion, Assistance et Solidarité

Rencontrez nos

ÉQUIPE

Notre

FONDATEUR

Le fondateur  Monsieur LOUISON M. Bitilo (l’academique de la faculté de Médecine de l’Université Fédéral de Minas Gérais et président du conseil administratif de l’organisation).

15977321_561845207351954_5545682262910087607_n

LOUISON M. Bitilo

FONDATEUR

(l’academique de la faculté de Médecine de l’Université Fédéral de Minas Gérais et président du conseil administratif de l’organisation).

15094952_108053149682645_7335396639600346414_n

GERARD FANDU AKOKOLA

COORDONATEUR GENERAL

Monsieur Gerard Fandu Akokola(Licencié en Droit).

ccccc

JULIEN MUTADISHI

ANIMATEUR TERRITORIAL

Monsieur Julien Mutadishi (Photographe professionnelle)

KULELUKA LUSUNGU

GENRE ,FAMILLE ET ENFANTS
ddddddd

Madame Kuleluka Lusungu (Pedagogue).

15978061_1365010190239233_7842909118904712584_n

RAMAZANI I. MARCEL

COORDONATEUR GENERAL ADJOINT

Monsieur Ramazani Isiaka Marcel(Ingenieur en Mine ,pétrochimie et bioénergies)

bbbb

MUKANGUTU PALAKI JEAN-CLAUDE

CONSEILLER PRINCIPAL

Monsieur Mukangutu Palaki Jean-Claude(Licencié  en Science politique et administrative).

fffff

KINZAMBA AZIZA ESPERANCE

EDUCATION

Madame Kinzamba Aziza esperance (Pedagogue).

kkkkk

HOUEHA M. MOSEL

CONSEILLER ADJOINT

Monsieur Houeha Mahouena Mosel (Academique de genie civil à l’Université federal de Minas Gerais).

jjjjjj

KUPASULA KOMONA GRAINDOL

RELATION PUBLIQUE

Monsieur Kupasula Komona Graindol(Chargé Relations Publiques).

Sem título

BERTHE MINSOSA MIAKUTIMA

CAISSIÈRE

Madame Berthe MINSOSA MIAKUTIMA
(Licenciée en Gestion financière )

aaaa

EMMANUEL LOZO

SECRÉTAIRE EXÉCUTIVE

Ir. Emmanuel Lozo (Gradué en gestion de l’informatique).

ggggg

BOMASHI MALAMBA TYTY

COOPÉRATION INTERNATIONAL

Madame Bomashi Malamba Tyty (Licenciée  en Droit).

1963flag

Province de Bandundu en Republique democratique du Congo

Aidez-nous!

Contact:

contact@solidariedadenamokili.org

Créé par Cerebrum Tecnologia. Tous droits réservés.